Notre historique

 

1997

Les Habitations Nouveau Départ voient le jour à la suite d’une collaboration entre différents partenaires impliqués auprès des personnes présentant des problèmes de santé mentale sévères et persistants (le Centre Hospitalier Pierre-Janet, le Centre d’Aide 24/7, la Maison Réalité et le Gîte-Ami). Les promoteurs de ce projet présentent alors une demande pour une charte et une demande de subvention pour une recherche sur l’efficacité d’une intervention d’aide au logement dans un milieu non institutionnel.  Les résidences St-François, Duhamel et de la Savane se mettent alors  en place.

1998-2002

La mission de l’organisme est d’offrir un logement propre et abordable à une clientèle présentant des troubles de santé mentale sévères et persistants.  Le but est  aussi de favoriser leur l’intégration sociale par des activités communautaires.  Le rôle des intervenants à ce moment est d’identifier et de rapporter les difficultés observées à l’équipe traitante.  Donc, ils ne participent pas activement au plan d’intervention des résidents.  L’intervenant est les « yeux » des partenaires du réseau.

2003

C’est à ce moment que la mission de l’organisme s’oriente davantage vers un soutien au logement.  Ce changement de mission implique évidemment de nouvelles responsabilités pour tous les membres des Habitations Nouveau Départ.  L’implication devient beaucoup plus intensive et les interventions plus soutenues et plus fréquentes.  Le développement des aptitudes à la vie domestique et des aptitudes à la vie quotidienne, telles que le budget, l’entretien ménager, l’hygiène personnelle, l’alimentation, les habiletés sociales ou toutes les autres aptitudes qui visent l’amélioration de la qualité de vie de la personne deviennent une priorité, et ce, toujours dans un logement abordable et propre, ce qui favorise l’intégration communautaire.

Il va s’en dire que la concertation avec les  partenaires du réseau de la santé et des services sociaux demeure essentielle. La collaboration s’identifie donc entre l’équipe traitante et les intervenants des Habitations Nouveau Départ.

2004

La résidence St-François devient un lieu d’hébergement transitoire (3 à 9 mois) qui offre aux résidents de passage toutes les chances de faire les différents apprentissages nécessaires à leur retour en communauté. Ce milieu de vie requiert un niveau d’encadrement encore plus élevé compte tenu de tous les apprentissages nécessaires dans un court laps de temps afin d’acquérir des habiletés favorisant une intégration réussie dans la communauté.

Il y a ouverture de la Résidence Rose des Vents qui est un milieu de vie semi-transitoire. Ce milieu de vie peut accueillir quatre personnes.  Les objectifs sont les mêmes que ceux mentionnés pour la Résidence St-François. La période d’hébergement varie de un à deux ans.

2006

Un partenariat est établi entre le Pavillon du Parc et les Habitations Nouveau Départ, ce qui permet l’ouverture de la résidence St-Cyr. Cette résidence est basée sur les mêmes principes que la résidence St-François. Elle y accueille donc des personnes pour une période transitoire dans le même but de développer des habiletés de base (aptitudes à la vie domestique et aptitudes à la vie quotidienne) bien que la clientèle présente une déficience intellectuelle légère accompagnée ou non de problème de santé mentale.

2007

Il y a déménagement des bureaux administratifs qui sont situés à la Résidence St-François ainsi qu’au 137, de la Savane au 964, rue Saint-Louis à Gatineau. L’objectif est de centraliser les services administratifs à la même adresse et d’augmenter le nombre de places en logement pour les usagers. Cette centralisation des services administratifs permet à six nouvelles personnes d’avoir accès au service des Habitations Nouveau-Départ.

Parallèlement, il y a la fermeture de la Résidence Rose des vents.

2009

Suite à des difficultés financières, les Habitations Nouveau Départ doivent céder l’édifice du 137, de la Savane à l’Office Municipal d’Habitation.  Une entente de services est faite entre les deux parties pour que les Habitations Nouveau Départ puissent garder les dix appartements de cet immeuble pour la clientèle vivant avec un problème de santé mentale sévère et persistant.

2010

Les difficultés financières persistent. Une demande au CSSSG est faite pour avoir le soutien d’un organisateur communautaire. L’objectif recherché est de faire une évaluation de l’organisation des Habitations Nouveau Départ.  Durant cette année, la directrice quitte son poste. Suite à ce départ ainsi qu’au résultat de l’évaluation, les Habitations Nouveau Départ embauchent un  directeur par intérim avec le mandat de redresser la situation.

2011

Le conseil d’administration et la direction décident de procéder à la fermeture de la Résidence St-François et à la relocalisation des bureaux administratifs aux 247 et 251, rue Pointe-Gatineau. Le type d’hébergement est maintenant offert par petites unités. Les usagers sont deux ou trois par appartement. La capacité d’hébergement à cette résidence est de neuf personnes. Les bureaux administratifs sont sur place, ce qui permet d’offrir un soutien plus intensif. La salle communautaire est accessible pour des activités éducatives et récréatives.

2012

Suite aux changements apportés et afin de mieux définir les Habitations Nouveau Départ, l’organisme ressent le besoin de faire le point sur la mission, la vision et les services pour les prochaines années.  Il est donc convenu de faire appel à une consultante pour mettre en place une planification stratégique. Un des éléments importants qui est soulevé lors de cet exercice est l’importance de la croissance de l’organisme.

Dans le cadre des orientations du Plan d’action régional en santé mentale (Santé et service sociaux Québec, 2005-2010), un sous-comité hébergement-logement, formé de représentants du milieu communautaire et des Centres de santé et des services sociaux de l’Outaouais, s’est penché sur les besoins en matière de logement pour les personnes vivant avec un trouble grave de santé mentale. Les Habitations Nouveau Départ s’est joint à ce comité et à participer activement au processus.

2013

Par sa mission Les Habitations Nouveau Départ est devenu mandataire du programme Clés en main. L’organisme a eu droit à la première subvention de l’Agence de la santé et des services sociaux pour le programme, ce qui a permis d’embaucher une coordonnatrice.

Grâce à un partenariat avec la Fondation Immobilière de l’Outaouais, les Habitations Nouveau Départ procède à l’ouverture d’une nouvelle résidence en santé mentale dans le secteur de Gatineau. Cette résidence de groupe peut accueillir cinq personnes.

2014

Le programme Clés en main a reçu un financement non récurrent du fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS) de la Conférence régionale des élus de l’Outaouais ce qui permettra de mettre sur pied une version projet pilote de Clés en main au cours de la période de juin 2014 à septembre 2015.  Le programme en est donc à relever les défis de la planification de la  1ère année d’implantation.

 

 

Les commentaires sont fermés.